• Le colonel

La pollution numérique, comment y faire face ?

Le COVID-19 a eu raison de la Semaine Européenne du Développement Durable (SEDD) et qui est reportée du 18 septembre au 8 octobre 2020 (3 semaines au lieu d’une… ça c’est des soldes !)

L’Agence MOUTARDE pense que l’environnement ne doit pas attendre alors on vous distille quelques infos et conseils pour faire avancer les choses et devenir un internaute "écolo" !


L'Agence MOUTARDE - Conseil pour devenir un internaute "écolo"

La pollution numérique représente la pollution créée par toutes les nouvelles technologies.

Elle se divise en deux axes : la pollution engendrée par le fonctionnement du réseau internet et celle générée par la fabrication de nos outils informatiques.

Bien qu’invisible, la pollution numérique a un impact très conséquent sur la planète.

En effet, selon l’étude de GreenIT de 2019, à l’échelle planétaire, la masse de cet univers numérique atteint 223 millions de tonnes, soit l’équivalent de 179 millions de voitures (5 fois le parc automobile français) soit 34 milliards d’équipement pour 4,1 utilisateurs)

L’origine de la pollution numérique

Plusieurs acteurs sont à l’origine de cette pollution comme la consommation électrique des appareils. Les deux principaux sont :

  • La fabrication des équipements : pour faire un ordinateur par exemple, il faut compter 16 fois son poids en matériaux. Et le ratio est parfois beaucoup plus important sur certains composants, ce qui entraîne une augmentation de l’épuisement des ressources, de la pollution de la terre, de l’air et des eaux.

  • Les data centers : ces infrastructures majoritairement utilisées par les entreprises pour organiser, traiter, stocker et entreposer de grandes quantités de données ne cessent d’accroître leur volume d’informations collectées. Par conséquent, leur consommation en énergie pour les stocker et les traiter augmente fortement.

Un impact sur l’environnement encore méconnu

L’écologie entre de plus en plus dans nos mœurs en touchant particulièrement les jeunes générations. Pourtant nous entendons très peu parler de l’impact du numérique sur la planète. En effet, lorsque nous privilégions tous le numérique au papier, sommes-nous certains que celui-ci ait moins d’impact sur l’écologie ? Le numérique aujourd’hui émet 4% des gaz à effet de serre du monde, soit 1,5 fois plus que le transport aérien civil.

L’évolution de la pollution numérique

L’émission de gaz à effet de serre du numérique devrait augmenter jusqu’à 5,5 % en 2025.

Les ordinateurs, imprimantes et autres objets numériques constituaient la principale source d’impact numérique avant 2015. Désormais, trois nouvelles sources ont fait leur apparition :

  1. Les télévisions : dont les dommages représentaient 5 à 15 % de la pollution numérique en 2010 contre 9 % à 26 % en 2025;

  2. Les smartphones : constituant 2 % à 6 % des impacts en 2010 contre 4 % à 16 % en 2025;

  3. Les objets connectés : qui représentaient 1 % des impacts en 2020 contre 18 % à 23% en 2025.

Le marché du streaming n’y est pas pour rien non plus : la croissance fulgurante de Netflix et l’arrivée d’Amazon Prime Vidéo et du petit dernier Disney+ ont drastiquement changé notre façon de consommer des films ou des séries. Le problème est que regarder des vidéos pollue ! Effectivement, 1 heure de vidéo visionnée sur smartphone est équivalent à la consommation d’énergie d’un réfrigérateur allumé pendant un an.

Réduire son empreinte écologique numérique au quotidien

Pas de panique, il existe des solutions pour réduire cet impact écologique et minimiser la pollution numérique. Soucieuse de l’environnement et experte dans le digital, l’agence de communication dijonnaise Agence MOUTARDE, prend cela très au sérieux et vous propose quelques conseils pour être un internaute plus écolo :

  • Réduire et compenser ses recherches internet. Une recherche sur Google crée 7g de CO2, optez plutôt pour le moteur de recherche Ecosia qui utilise les revenus générés par vos recherches pour planter des arbres ou encore Lilo qui finance des projets sociaux et environnementaux en reversant 50% de son chiffre d'affaires à des projets choisis par les utilisateurs. On vous conseille également de fermer les onglets non utilisés ou encore d’ajouter aux favoris les sites que vous visitez le plus, dans le but justement d’éviter de générer des recherches Google inutiles.

  • Trier sa boîte mail. En supprimant les mails inutiles, vous réduirez votre empreinte carbone et reprendrez le contrôle de votre boîte mail ! Un mail émet 10g de CO2 et un destinataire en plus dans un mail crée 6g de CO2 supplémentaire.

  • Éteindre sa box internet lorsque l’on part en vacances, sort ou dort.

  • Regarder des vidéos raisonnablement. En diminuant la qualité de la vidéo ou en la visionnant à plusieurs, vous pouvez améliorer votre bilan carbone. Cela pourrait être très difficile pour certain(e)s, nous en sommes conscients…

  • Prolonger la durée de vie de ses appareils en n’achetant pas les dernières nouveautés. Optez pour des appareils de seconde main ou reconditionnés à neuf. Un ordinateur de 2kg crée 124kg de CO2.

La pollution numérique n’est pas à prendre à la légère, c’est pourquoi l’Agence MOUTARDE travaille sur des solutions permettant de réduire votre impact écologique tout en développant votre communication. En mettant en application les conseils évoqués au-dessus ou encore en travaillant avec des imprimeries locales qui utilisent des techniques ancestrales avec des encres plus propres et proche pour diminuer le transport.

Merci à Elisa F. & Océane T. pour la rédaction de cet article


Sources :

  • Greenpeace : https://www.greenpeace.fr/la-pollution-numerique/

  • RFi : http://www.rfi.fr/fr/science/20190813-pollution-numerique-internet-environnement-infographie

  • GreenIT.fr : https://www.greenit.fr/wp-content/uploads/2019/10/2019-10-GREENIT-etude_EENM-synthese-accessible.VF_.pdf

L'Agence MOUTARDE

9 rue Charles Ronot

21000 DIJON

contact@agence-moutarde.com

06 75 00 41 56

Mentions légales & CGV - Politique de confidentialité

©2016-2020 L'Agence Moutarde

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Instagram Icon